Le Caractère du leader

par L’équipe Un Potentiel

Partagez cet article

La seule chose qui définit un leader qui se démarque des autres, c’est son caractère.
À une époque où les médias grand public semblent vouloir nous aider à dicter à quoi ressemblent les personnages et qui sont les leaders, il est bon de savoir ce qu’il faut rechercher chez un leader et comment diriger dans votre sphère d’influence. Voici trois qualités de chaque grand leader :

    1 – Ils aiment

La priorité du ciel est claire : «si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. » 1 Corinthiens 13:1
Les dirigeants qui privilégient les objectifs au détriment de l’amour ne priorisent pas la culture du ciel.
Les objectifs supérieurs du ciel exigent que nous cultivions et préservions l’amour. Les dirigeants qui encouragent et développent une culture de l’amour autour d’eux favorisent le développement des gens qui les entourent.

 

    2 – Ils posent les bonnes questions

Job 38 : 3 « Ceins tes reins comme un vaillant homme ; Je t’interrogerai, et tu m’instruiras. »

Dieu a exercé une pression sur Job, mais il l’a fait dans un esprit de douceur, en ce sens qu’à travers ses questions, il a donné l’opportunité à Job de découvrir ce qui se passait vraiment en lui en l’invitant à engager sa volonté dans le processus. 


C’est ainsi que Dieu interagit avec ceux qu’il aime. 
Ce type de leadership favorise la liberté et la maturité.

 

    3 – Ils sont ouverts aux remarques

En règle générale, nous n’aimons pas être confrontés. Il arrive parfois que nous considérions la confrontation comme un déshonneur. Cela peut effectivement être le cas quand la personne qui nous confronte a de mauvaises motivations.

Mais lorsque la confrontation est vécue dans le respect elle est constructive et salutaire. D’ailleurs Dieu Lui-même était ouvert aux remarques ! 

Dans Genèse 18, Dieu fait part à Abraham de détruire Sodome.
Abraham va alors reprendre Dieu et lui demander d’épargner la ville pour cinquante justes, puis quarante, trente, vingt et enfin dix. 
Pendant tout ce temps, Dieu a permis à Abraham de le confronter et a répondu « Oui ! Tu as raison. J’épargnerais cette ville s’ils s’y trouvent des justes. »

Abraham a fait confiance à Dieu et Dieu a fait confiance à Abraham. Si Dieu était ouvert aux remarques d’un homme, alors cela soulève la question de votre capacité à être ouvert à votre tour aux questions et aux suggestions des gens qui vous entourent.

Cet article a été écrit par:

L’équipe Un Potentiel

Partagez cet article

Rejoignez le mouvement

et ne ratez jamais d’articles

Vous n'êtes pas seul !

Nous croyons que les porteurs de projet sont l’espoir de demain.

Rejoignez la communauté des dirigeants et porteurs de projets francophones et bénéficiez de ressources et de conseils d’experts et de leaders influents impliqués dans les différentes sphères de la société.